Premier chantier à Bastogne pour 4m Engineering

Premier chantier à Bastogne  : 4m Engineering au chevet de la Nationale 4. L’état du réseau routier a fait couler beaucoup d’encre ces dernières années. Sa dégradation est évidemment liée aux conditions climatiques. Parmi les tronçons touchés, celui de la nationale 4 est bien connu ;en Ardennes, les températures hivernales et son corollaire, l’usage de sel de déneigement, éprouvent les ponts et chaussées. Ainsi, c’est à Bastogne que 4m Engineering a démarré son premier chantier

 

Il s’agit de rendre une nouvelle jeunesse au pont N°4 sur la route de Neufchâteau, un pont situé entre deux axes : la nationale 4 et la nationale 85, qui relie Bastogne à Neufchateau. Vu l’importance du chantier, plusieurs phases sont planifiées. Afin de pouvoir effectuer la mise en place de l’ensemble de la circulation sur une seule chaussée, sans bloquer l’accès aux bretelles de l’échangeur, ce sont 650 mètres d’aménagement de la berme centrale qui sont prévus. C’est donc un séparateur en béton de dernière génération qui va permettre aux ouvriers de travailler en toute sécurité. De plus l’ensemble des axes de circulation est maintenu grâce à deux phases de rénovation. Le début de chaque phase consiste au démontage et à la démolition de tous les éléments de l’infrastructure de l’ouvrage. Notez que c’est la technique de l’hydrodémolition qui a été retenue afin de procéder à une démolition sélective, permettant de conserver les armatures et le béton encore sain tout en supprimant la partie qui a été « rongée » par les sels de déneigement.

Les encorbellements, anciens trottoirs du pont, sont enlevés. Ils n’ont plus d’utilité depuis l’installation d’écrans antibruit. Tout au plus constituent-ils une source de problèmes potentiels, tant par la surcharge - désormais inutile - mais aussi par le risque d’entrée d’eaux de ruissellement, alors que l’entretien de cette zone est désormais impossible. Après la réparation de la dalle en béton, des dalles souples sur appuis, ce sont les avaloirs et les bouches d’évacuation qui seront remplacés, permettant ainsi de revoir l’entièreté de l’étanchéité, additionnée d’un drainage en microbéton. Deux couches de revêtement hydro-carbonés viendront finir de rénover ce tronçon, avec la pose de nouveaux joints de dilatation, de nouveaux équipements de sécurité, la repose des écrans anti-bruits et le marquage de l’ouvrage.

Enfin, ce chantier sera également l’occasion de rénover l’échangeur N4-N85 en remplaçant quelque 10.000 m2 du revêtement routier en amont du pont. Tandis que sous celui-ci, des travaux de réparations, localisés sur les poutres et la protection des bétons apparents - soumis aux influences extérieures - seront entrepris